jeudi, janvier 31, 2008

Live 7








Dans le dernier KeyboardsRecording le N° 227, vous avez le banc d'essai du dernier Live 7 de chez Ableton. Plus puissant, il travaille désormais en 64bits, POWrdithering en export, mais aussi plus gourmand en ressources, plus étoffé d'instruments et de sons certes. Par contre depuis que j'ai eu en main l'Elastic audio de Digidesign je trouve que celui de Live est un peu ... out of date ... et dans cette version rien ne semble avoir évolué. Par ailleurs toujours pas d'implémentation Osc, c'est quand même le truc en vogue depuis qq années, puisque nous sommes dans l'ère du Réseau, non ? ... Un petit plus, le concept de rack de batterie après celui des racks d'effets que je trouvais très bienvenus dans la version 6 et surtout l'arrivée des trois nouveaux instruments Tension, Electic et Analog ... Mais je ne déflore pas tout, lisez l'article de Yann Copier, un grand adorateur de Live comme moi ... ;-)









Une petite gâterie pour ceux qui auront fait le choix ou l'upgrade de Live 7 : Puremagnetic offre un add on ready made pour Live 7 en format alp ... en version 6 on peut juste récupérer les samples, mais pas les ouvrir en version instrument... C'est une émulation de la Simmons Electronics Clap Trap des années 80. Ah ! il faut aimer les claps ! C'est certain. Mais il y a des sons intéréssants à récuperer pour faire des FX ou toutes sortes des choses ...

je finis avec une question que je me pose depuis longtemps :
Et vous votre Live vous le vivez comment ?
Cet application est tellement ... ouverte ! Moi j'en fais un processeur d'effet assez génial pour ma guitare, c'est devenu également le logiciel avec lequel je fais tous mes tests d'effets, d'instruments, mes bancs d'essai. Toutes les interfaces nouvelles je les ai essayé sur Live, le Lémur, dernièrement encore l'Eobody2 ainsi que le BE du Mawser que vous pouvez lire dans ce numéro ... tout est tellement plus facile !
Ensuite pour diffuser et faire mes live en direct, Live il n'y a pas mieux ! On peut faire autrement bien sûr, tout est permis, mais c'est fichtrement bien foutu pour ce genre d'activité.
Trouver des idées, essayer des choses nouvelles, toujours Live ...

Par contre je mixe définitivement sur Protools ... :)
Pareil pour tout travail à l'image, il ya des choses comme ça ... incontournables pour moi ;-)

14 commentaires:

Patrick W a dit…

Et c'est toi qui nous baratine sur le libre etc. "vivre libre" qure tu dis et tu nous fait de la pub (gratuite) pour un soft à 700 € (et Protools, arnaque de première qui est la Rolls en carton du DAW) ... souvent femme varie dit le proverbe ...

wildo a dit…

Patrick calme toi !
d'abord ce n'est pas de la pub, il n'y a pas de pub sur ce blog, où as tu vu jouer ça? Je travaille avec Live que ça te plaise ou non ! Ici je ne parle que de ce que je connais ou de ce que j'ai envie de faire connaitre et de ce que j'apprécie Live et KR en font parti. Le libre comme le payant !
Donc encore une fois je te trouve malvenu de faire ici mon "procès" sans réflechir. Que Protools soit pour toi un rolls en carton quand on peut se l'offrir aujourd'hui à 200e, excuse moi mais tu semble être en retard de qq trains.

ptilou a dit…

Allez on se bat pas sur les outils...
;-)

Allez dés que je m'équipe d'un macbook dédié musique nomade, je passe sans doute à Live, l'histoire de changer de méthode et d 'habitude... c'est surtout à cela que sert un nouvel outil...

Cyril a dit…

Bonjour Christine,

Pour moi Live est plus un instrument qu'un classique DAW. Je l'utilise beaucoup pour créer des sons ou des drones à partir de rien.

Généralement je crée une piste audio, puis j'enregistre le souffle d'une carte son bon marché que j'amplifie et que je modifie ensuite dans tous les sens. C'est génial de pouvoir créer des drones de plus de 5 minutes, avec un simple clic de quelques millisecondes comme source de départ.

wildo a dit…

Absolument Cyril ! Live est une sorte de générateur de son en-soi. C'est d'ailleurs un peu dans ce sens qu'il a été conçu, du moins du point de vue de Monolake, qui était l'un des deux concepteurs d'origine.
Quelque part on peut l'utiliser comme un environnement à la Reaktor ...

wildo a dit…

Sans le côté modulaire bien entendu, mais en jouant sur les envois et les retours, type table de mix.

wildo a dit…

Ah oui et rajouter ça pendant que j'y suis, prix de départ de la chose :
New users can purchase the full version of Ableton Live 7 starting at EUR 419/USD 499...

Ce qui nous éloigne d'un prétendu 700e jeté dans l'oprobre ! ;-)

et puis il y a aussi la version light...

Patrick W a dit…

J'en ai rien à foutre qu'on utilise Live, seulement je relevais une contradiction ENORME , tu écris :

"Utiliser des logiciels libres c'est non seulement faire des économies, c'est non seulement se retrouver avec plein d'applications qui nous comblent au quotidien mais c'est aussi et surtout adopter certains comportements (et rompre avec d'autres), participer à un mouvement et, osons le mot, faire partie d'une culture.

Une culture qui favorise l'écoute, l'indépendance et l'autonomie. Une culture de coopération et non de compétition. Une culture aux antipodes de certaines logiques et structures politico-économiques qui nous demandent avant tout d'être des consommateurs passifs."

et ton blog devient le contraire, de la pub pour du logiciel cher (ce qu'il y a de plus cher et de plus commercial,Live et Protools). Mais on est habitué à ta mauvaise foi...pas d'écoute des autres non plus ... dommage ///

Patrick W a dit…

Pour le prix, la version de Live la plus chère est de 700 € environ (avec les plugs qui font pouet pouet)... et je passe les prix de l'arnaque absolue Protools...presque un smic pour un truc jetable, c'est indécent, ne soit pas de mauvaise foi ...cela dit comme tout le monde je travaille avec des logiciels, c'est même mon métier tu vois, c'est pour ça que je parle de ce que je connais.

wildo a dit…

En ce qui concerne Protools tu tiens un discours qui était justifié il y a une dizaine d'années. Depuis Digidesign (et Ableton et les autres etc )proposent des rampes d'accès diversifiées à leur application maître.
Acheter un Prtools LE pocket c'est avoir l'application pour 200e ce qui n'est pas a mon sens de l'arnaque. Tu travailles parfaitement avec en interne . Ce n'est pas un gadget.
Quand a Ableton personne ne t'oblige a acheter leurs synthés ce qui fait que le prix de base est bien celui dont je te parle moi autour de 400 e
Personnellemnt je n'ai jamais pris leurs synthés et je fais un upgrade sur deux.
Quand je ne peut pas faire d'upgrade, et que je suis arrivé a une configurtaion hardware soft oprtimale je dédie mon environnement, je le ferme.
J'ai comme ça chez moi une station de montage mixage Protools LE qui tourne depuis 10 années et avec laquelle j'ai tout fait ... tout ... !
D'autre part pouvoir travailler de façon complémentaire avec des stations de travail différentes en termes de capacité dans une chaine de montage, aujourd'hui c'est possible grâce à la déclinaison des produits. ce qui n'était pas du tout possible il ya dix ans ... Vois un peu le côté flex de la chose Patrick avant de donner de la voix outragée ici !

Comme d'autre part je suis journaliste et que j'ai une curiosité naturelle, il me plait d'essayer toutes sortes de choses. De plus j'ai horreur des carcans, et des petites chapelles, et la musique et le son possèdent chacunes les leurs ... mais leurs polèmiques sont pour moi, le plus souvent, sans interêt ...

Moi mon trio gagnant software est le suivant : Reaktor, Live Protools ...
A chacun ses goûts.
Tu dis que Live fait pouet ? ... ben franchement repasse un peu sur tes a prioris parce que je trouve au contraire que les effets intégrés depuis la 6 sont bons voir très bons et étonnant en ce qui concerne leur reverbe par exemple. Et rien ne t'empêche de rajouter d'autres effets ... ta remarque est vraiment provo a deux balles.

L'indécence s'il y en a une au niveau de la vente d'un produit ou de sa stratégie marketing ne touche pas spécialement ni Digidesign ni Live ... mais bien l'ensemble du marché software.
Si tu me disais plutôt "comment peut on élaborer et vendre autrement un software dédiée à la composition" j'aurai trouvé ça bien plus intéréssant que de venir ici avec ta simple vindicte.

wildo a dit…

J'avais oublié cette histoire de "contradiction Enorme" qui m'a bien fait rire:
Patrick, le passage en question, d'abord, n'est pas écrit de ma main. Si tu avais lu l'article mis en lien tu l'aurai su, et ça t'aurait évité de me faire ces reproches pour le moins curieux...
Nonobstant je soutiens ce qui est écrit et je ne vois pas en quoi il serait incompatible de parler du libre et des applications commerciales qui font du bon travail. Les deux aspects vivent en interdépendance dans notre vaste monde et toujours par rapport a des lois de marchés. La seule différence étant l'angle par lequel on exploite le support de travail.
Et quand tu dis Live et Protools c'est ce qu'il y a de plus cher sur le marché, c'est faux puisque les produits sont aujourd'hui déclinés pour être le plus abordable possible selon les contrainte des shémas d'exploitation de chacun.
De fait l'exploitation d'une application comme Usine et son développement ne répondent pas aux mêmes critères de rentabilité que Live et Protools. Ce serait comme vouloir comparer les critères de rentabilté des majors avec des indés et surtout de l'autoproduction. Dans tous les cas la musique est bonne dans l'absolu. Idem donc pour les softs.

Ensuite, je fais ici ce que je veux. Je suis chez moi. Il ne me viendrait pas une seule seconde à l'esprit de critiquer ta ligne éditoriale sur ton blog, je trouve ça particulièrement déplacé.
Quand a ma présupposée mauvaise foi, je vois pas bien de quoi tu veux parler. Par contre ce que je vois moi c'est a quel point nous n'avons pas la même façon de travailler et de percevoir les outils avec lesquels nous travaillons.

Usine par exemple, j'en ai parlé en nov 2006, ça me parait un soft excellent en soi. Il n'y a pas grand chose a redire question fonctionnalités.
Par contre je ne m'en sers pas. Pourquoi ? voilà une question intéréssante. Parce que je travaille en équipe, jamais de façon isolée et que pour des questions de compatibilité, d'intégration de routines, de rapidité d'execution j'ai besoin des supports mainstream. Protools en l'occurence. Surtout quand il s'agit de monter un film par exemple. Si je ne faisais que de la musique, j'aurai pu n'utiliser que Usine encore que là aussi j'aurai eu un petit souci dont il faut tenir compte, je travaille de préférence sur Mac ... zut ! ;-)

Donc évaluons d'abord tous les aspects des critères qui doivent nous convenir pour travailler avant de porter un jugement trop hatif généralisé. En tout cas c'est ce que j'essaie de faire.

Patrick W a dit…

ta réponse est trop longue ...

Patrick W a dit…

Et je n'ai aucune, comment tu dis? vindicte? ou outragé ou je sais pas quoi ... on transpose toujours un peu avec l'écrit, par exemple tu disais "calme toi" bon mais je suis pas énervé ... c'est drôle ça bon j'arrête je perds du temps avec ces petites choses, i y a plus grave ailleurs ;;; tchao

wildo a dit…

J'aime développer mes idées, a chacun son truc.