lundi, août 21, 2006

Films du Domaine public



Pas mal de choses glanés au cours de l'été en ce qui concerne l'accès des films ou des oeuvres "tombés dans le Domaine public".
Je commence avec Internet Archives.org ou j'ai pu télécharger qq perles du cinéma muet comme l'extraordinaire Nosferatu de Murnau (on y trouve aussi son faust), ainsi que le cabinet du Docteur Caligari de Rudolf Meinert et Erich Pommer. Je me suis également régalée avec l'intégrale du court mais truculent voyage dans la lune de Georges Meliès.
J'ai pu charger une de mes films fétiches, The carnival of Souls, de Herk Harvey. Carnival est un film très particulier, qui n'a rien en commun avec les films d'épouvante de l'époque, l'histoire est elliptique en demi-teinte, cultive le malaise en sourdine, avec une composition musicale qui est une de mes préférées: orgues sobres à la limite du kitch, mais capables de vous faire dresser les poils, la musique y est un vrai personnage a part entière, servant de révélateur et qui finit par entrainer la malheureuse heroine vers son tragique destin...












On continue avec la mise à disposition au public des dramatiques radios des années 30 avec le fameux Mercury Theatre on the Air fondé par Orson Welles et John Houseman. On doit entres autres au Mercury Theatre, les fameux Dracula et la Guerre des Mondes ...
(Qui avaient été édités dans le temps par Phonurgia Nova ...)
Mercury Theatre







At least, un petit mot sur avantgardeproject.org qui archive et met a dispo des oeuvres du répertoire contemporain, electro-acoustique et expérimental qui ne sont plus ni édités ni commercialisés. On trouve du Mion, du Subotnick, du Kagel ...
avantgardeproject.org

4 commentaires:

Patrick W a dit…

Avant garde ... miamm !!!

wildo a dit…

Tiens j'ai reçu ça ce matin, ça fait toujours plaisir :

"Thanks for the mention of the AGP on your blog. You might be interested
to know that more visitors have linked to the AGP from your blog than
from any other single source. And I've been seeing more French
downloaders of the torrents since your "petit mot". Good news.

Lou"

Mixte a dit…

Tu planes, ces films ne sont pas tombés dans le domaine public.

wildo a dit…

Mixte, d'abord on dit bonjour et puis on évite les considérations lapidaires sans interêt. Relis mon billet attentivement, puis lis ceci :
"Les films sont des oeuvres complexes, dans la réalisation desquelles participent beaucoup d’intervenants différents. C’est pourquoi le code de la propriété intellectuelle (C.P.I.) organise une protection spécifique.

Pour l’entrée des films dans le domaine public, ceci est organisé par l"article Article L113-7 du C.P.I. , dont voici le texte :

"Ont la qualité d’auteur d’une oeuvre audiovisuelle la ou les personnes physiques qui réalisent la création intellectuelle de cette oeuvre. Sont présumés, sauf preuve contraire, coauteurs d’une oeuvre audiovisuelle réalisée en collaboration : 1º L’auteur du scénario ; 2º L’auteur de l’adaptation ; 3º L’auteur du texte parlé ; 4º L’auteur des compositions musicales avec ou sans paroles spécialement réalisées pour l’oeuvre ; 5º Le réalisateur. Lorsque l’oeuvre audiovisuelle est tirée d’une oeuvre ou d’un scénario préexistants encore protégés, les auteurs de l’oeuvre originaire sont assimilés aux auteurs de l’oeuvre nouvelle."

Il convient donc, en droit français, d’attendre 70 ans après le décès du dernier de ces coauteurs pour que le film entre enfin dans le domaine public.

Pour finir, vous pouvez trouver des films du domaine public librement téléchargeables sur le site Archive.org. Ces films sont dans le domaine public d’après le droit américain, je n’ai pas vérifié ce qu’il en était vis à vis du droit français."

http://www.domaine-public.net/spip.php?article1