jeudi, avril 17, 2008

nawac



La démocratie participative, par l'obligation de se prononcer dans les termes et lesdits réalismes du débat, serait une forme ré-élargie de censure toujours encore plus diffuse ?

Pour ce faire entendre, j'ai consulté des anonymes qui, comme les autres, ne méritent pas d'être à ce point malentendus.

Sur leur capacité à dire ce qu'ils pensent, ils m'ont surtout dit qu'ils étaient des gens très francs et qui savent majoritairement se taire chaque fois que c'est préférable.

Ils concluaient souvent qu'il est de toute façon très difficile de se faire comprendre.

Comme si un documentaire abstrait, je me suis demandais s'ils pouvaient toujours vouloir être compris.

Et c'est très homogène, de nos jours, l'indisponibilité des gens à chanter.

On a même l'impression que ceux qui n'arrêtent plus de s'exprimer ont mangé une fourmi et que tout citoyen qui se tient perplexe est réduit à l'aphasie.

La Cigale et la Cigale est donc une sorte de conte musical
une résidence Tapage nocturne sur le thème de la censure
une enquête polyphonique sur l'état de la liberté d'expression
qui dure 20 minutes, bref un opéra parlé hyper-participatif
avec Catherine Servant à la guitare.

La création est à minuit de mardi 22 à mercredi 23 avril, sur France Musique
c'est-à-dire en streaming à partir de mercredi 23 jusqu'à mardi 29 avril à l'adresse :
http://www.radiofrance.fr/francemusique/em/23h/ecouter.php?e_id=50000061

1 commentaire:

MITTSU =^.^= a dit…

C' EST PASSIONNANT !

"réellement "!!!

MERCI ^^

mittsu'