lundi, octobre 29, 2007

altosplanos entrevista o Maestro Soares Brandão PARTE 2




II PARTiE

PD : Maestro Soares Brandão a parlé de l´ímportance de la diversité culturelle dans la construction de sa musique


OH : J´aime bien utiliser des exemples.
La musique est toujours liée à la religiosité : dans la musique classique europèenne il y a les cathédrales médiévales, la polyphonie, toujours liés à la religiosité. Ultérieurment , avec le cartésianisme, la musique a commencé a se séparer de la réligion. Dans les cultures d´origine africaine la musique, la samba, a surgi des réligions du camdonblé. Le battement de la samba est lié au battement de l´exu (orixá). Observez une cérémonie réligieuse catholique: dans une cathédrale le plain-chant, arrêté ,comptemplatif, l´esprit est toujours loin, il observe la matière. Dans le candomblé le saint baise et dans les musiques nègres l´esprit et la matière font partie de la même chose, ils se parlent et sont toujours liés l´un à l´autre . Ce sont des différents énergies, divers manières de faire. C´est pas la question de jouer fort ou piano, lentement ou rapide. Ecoutez la samba : la batterie qui fait l´énergie, joue beaucoup plus que la mélodie. C´est toujours comme ça. Même en Afrique, quand ils font la melodie et après vient l´harmonie.

Un autre exemple (3 :16’)
Quelle est cette musique ? jouée comme un musicien de percussion.
C´est une énergie culturelle, vient de la première enfance, c´est notre musique et je la joue comme musicien de percussion, avec chaleur.

Comment est-il possible de faire ça ? j´ajoute les fondements de la musique classique à la musique africaine percurssive et je fais une interaction entre les deux, ce que l´anthropologue Darcy Ribeiro a appellé la culture mulata. Le principe des mes exercices journaliers au piano, je joue Bach comme exercice, mais avant je batuque dans le bois du piano(4 :50’). Le geste de la percussion avec tous les doits, pour ensuite mettre ces touches dans le clavier, mettre les notes et voir comment ça sonne. Il paraìt que ça change, mais si vous observez bien il ne change pas.

Donc (5:45): Geste de la percussion, geste de l´articulation qui produit l'interaction des deux. C´est pas moi qui a crée ce mode de faire de la musique, c´est notre culture. Je suis à peine un personnage, je suis un acteur de cette chose. Je ne suis ni le directeur, ni le créateur. J´étais supris avec le Qwartz, un prix d´originalité, parce que pour moi c´est naturel faire la musique comme ça. Malheureusement notre musique de concert est faie à la europeènne. Je ne critique pas notre grand pianiste Nelson Freire, il est un excellent pianiste européen, restaurateur de la culture classique , c´est la diversité qui mérite l´appui, mais il est europpéen. Il ne represent pas notre manière de faire de la musique. Je n´ai pas dialogué avec lui, avec cet manière de faire la musique. J´ai passé cinq annés à Mangueira en parlant avec les percussionistes. Ils ne sont pas des musiciens professionels, ils ont d´autres activités pour garantir leur survie. C'est different pour moi, j´ai de la chance de pouvoir m'exercer , de me dédier tout la journeé au piano. Par exemple : comment fait Federer, le joueur de tenins, qui a du talent, mais s´il ne s´exercite pas il n´aura pas une haute performance. Malheureseument au Brésil on ne stimule pas notre culture de haute performance. Mon but à Mangueira était faire une batterie de haute performance.
A Rio je suis allé à Viva Rio, institution qu´ appuie des projets socio-musicales, avec une bande demo, et ils m´ont repondu que les impresarios n´aiment pas cet manière de faire la musique, parce q´ils veulent qu´on joue comme les européens- jouer Bach, Beethoven comme l´Orchestre du Cariri joue la Neuvième Symphonie de Beethoven.. Dans notre musique de concert nous sommes toujours colonisés. Cette attitude nous condamne a rester colonisés et a ne pas montrer notre diversitée culturelle.

1 commentaire:

otavio henrique soares brandão a dit…

Chère Christine Webester,

Je vous informe qu´il est sortie mon nouveau video sur You Tube "Maestro Soares Brandão-Asa Branca" et qu´il peut être visionné à partir d´aujourd´hui(http://youtube.com/watch?v=mHpG1aFZWkE).

Je vous enverai par email qqs doccuments de Pierre Schaeffer,qui démontrent notre profond attachement. Les schaefferiens les plus célébres(F.Bayle, Michel Chion) lient Schaeffer seulement à la musique conrète, élétroacoustique et acousmatique.
Notre originalité c´est de comprendre la théorie et la méthode schaefferiènne en tant que fondement de la diversité musical humaine. Ces doccuments prouvent son approbation à notre travail depuis 1977.

Bien à vous,
Otavio/Ibis Soares Brandão


Le schaefferien les plus